top of page

Maisons et immeubles à Mulhouse


https://www.benevolt.fr/devenir-benevole/france/haut-rhin/mulhouse

Lorsqu’on se balade à Mulhouse, on peut observer de nombreuses maisons et immeubles qui ont des particularités. Je vous propose donc d’en découvrir certains.

Rue Turenne à Mulhouse, on peut trouver un ensemble de petits immeubles de deux ou trois étages. On les appelle les immeubles de rapport. Les ouvriers de la ville ont besoin de logements au début au 19e siècle. La plupart vivent soit au centre-ville historique dans des taudis, ou bien viennent des campagnes pour travailler à Mulhouse et font donc l’aller-retour tous les jours. Dès 1854, la population ouvrière commence à s’implanter en ville, même si le mouvement pendulaire des campagnes, facilité par la suite par le chemin de fer et le tramway, reste un phénomène marquant. L’essor d’une petite bourgeoisie urbaine, qu’on appelle le Mittelstand (classe moyenne), a permis la construction d’habitats typiquement mulhousiens. Ce sont de petits immeubles comportant habituellement un rez-de chaussée, deux étages et des chambres mansardées. L’appartement type est un trois pièces-cuisine avec eau courante, mais sans salle de bains, d’environ 70m2 ce qui apparait très confortable.

Au bout de la Grand-Rue à Mulhouse, il y a un immeuble bleu composé d’une tourelle. Cet habitat était destiné à la location à des représentants de la classe moyenne qui émerge pendant la période wilhelminienne. L’architecture est typique de la période allemande. Le style néo-Renaissance est très en vogue dans l’architecture administrative ou civile. Les écus en relief sur la façade étaient à l’origine peints des armoiries de Mulhouse, Colmar, Haguenau et Bâle.

Porte de Bâle, il y a un immeuble conséquent, qu’on surnomme « l’Aquarium », construit après la Seconde Guerre Mondiale. Il comporte essentiellement des logements de type F2 et F4 et au rez-de-chaussée, de part et d’autre du passage central, deux bureaux en duplex. Cet immeuble s’apparente à l’architecture de Le Corbusier du type « Cité Radieuse », à plus petite échelle. La principale différence est que l’accès aux logements se fait par une coursive vitrée et non par une rue intérieure. On retrouve dans les logements les idées-forces de Le Corbusier, à savoir de très petites cuisines et de grands balcons loggias.

Au passage Teutonique se situe une maison qui est aujourd’hui un bar, Les Chevaliers Teutoniques. Au Moyen-Age, le passage Teutonique permet l’accès à la chapelle des chevaliers teutoniques depuis la ville basse. L’Ordre des chevaliers teutoniques, équivalent germanique des chevaliers du Temple, est présent à Mulhouse depuis le début du XIIIe siècle. Cette maison comporte encore une importante charpente en bois et des fondations datées du haut Moyen-Age.


Inès Toiron
27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page