top of page

Le Carnaval des Cendres à Mulhouse


Ce soir mercredi des Cendres à  17 heure le 14 février 2024 la maire de Mulhouse Michèle Lutz remettra les clefs de la ville aux carnavaliers marquant par là le début du carnaval de Mulhouse, après la cavalcade des enfants à 14 heure. Le carnaval de Mulhouse se terminera dimanche 18 février au soir.

Il n’y a pas de reproches à faire sur la qualité du carnaval et sur l’enthousiasme de tous les carnavaliers qui ont préparé avec passion le carnaval pendant plusieurs semaines. Ils feront la joie ce weekend des Mulhousiens, petits et grands, qui auront un moment festif au milieu d’une période difficile de crises, de guerre, avec un pouvoir d’achat qui devient de plus en plus serré pour beaucoup.

Si personne ne remet en cause le carnaval en lui-même il y a quand un problème de timing. Déjà que le mercredi des Cendres s’est invité à la Saint Valentin, voilà que pour les chrétiens mulhousiens le Carnaval de Mulhouse débute le même jour. Ça devient compliqué pour les chrétiens pratiquants qui existent quand même dans notre ville même si la pratique est en baisse, frappée à coup de laïcité.

Il faut reconnaître aussi que le mercredi des Cendres dépend de la date de Pâques. Pâques est le dimanche qui suit la première pleine lune du printemps, c’est-à-dire selon la définition établie par le Concile de Nicée en 325 : « Pâques est le dimanche qui suit le 14e jour de la Lune qui atteint cet âge le 21 mars ou immédiatement après. » Le mercredi des Cendres étant le début du Carême, soit quarante jours avant Pâques, la date est clairement mobile, et tombe pil poil sur le 14 février, la Saint Valentin et fête des amoureux cette année. C’est malheureux pour les amoureux chrétiens qui devront célébrer les Cendres plutôt que la Saint Valentin, mais pour les rassurer l’année prochaine ce sera le 5 mars.

Ceci étant, déclencher le carnaval de Mulhouse le mercredi des Cendres est une hérésie quant à nos traditions rhénanes et l’Alsace, donc Mulhouse avec, se doit à minima de les respecter. Les chrétiens pratiquants seront donc privés également de carnaval à Mulhouse.
Traditionnellement dans le monde rhénan il y a trois points forts pour le carnaval. D’abord toutes les localités peuvent organiser des carnavals et faire toutes les fêtes autour à condition que ce soit avant le Carême. Le deuxième points forts c’est le Rosenmontag, le lundi avant le Carême où on peut se « déchaîner », Rosenmontag, une dernière fois. On peut assister au Rosenmontag de Sundhouse qui est réputé en Alsace. Puis Mardi Gras, Karneval, où, comme son nom l’indique, on peut une dernière fois manger de la viande, des œufs et des laitages ; mais aussi faire une dernière fois l’amour avant l’abstinence sexuelle du carême qui débute le mercredi des Cendres, Aschenmittwoch. Aujourd’hui ces préceptes catholiques ont évolué. Les jours maigres et d’abstinence  ne sont plus prescrits qu’au Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, et tous les vendredis de l’année.

Je ne pense pas à une volonté délibérée d’embêter les chrétiens que ces dates ont été décidées. Cependant ça peut amener un doute avec une municipalité où l’esprit franc-maçonnerie est supposé par beaucoup et qui ne date pas d’hier. Pour dissiper tous les doutes il serait bien que la municipalité mulhousienne et ses partenaires carnavaliers fassent des efforts pour ne pas pénaliser les croyants chrétiens pratiquants privés cette année de carnaval. Merci pour eux !

Régis Baschung
9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page