top of page

La betterave et le violon



À l’heure où on entend beaucoup souffler le chaud et le froid sur l’Alsace, il est temps de faire le point en ce début d’année, voir où on en est, et quel est le destin pour ce vieux pays qui existait avant la France.

Frédéric Bierry nous assurait l’année dernière que les planètes étaient alignées et que ce serait la révolution au printemps. Force est de reconnaître que même si on est encore en hiver, ma sœur Odile du haut de sa tour du Hohenburg ne voit toujours rien venir.

Cependant, nous avons des signaux faibles venant du gouvernement parisiano-parisien où la quasi-totalité de ses membres sont franciliens. Cela fait un peu Fort Chabrol face aux jacqueries d’agriculteurs montant vers Paris, décidés à en découdre jusqu’au moment où Aurélien Rousseau, patron chimiste de la FNSEA et ami d’Emmanuel Macron siffle la fin de la partie. Rangez vos tracteurs et rentrez chez vous, parce qu’il ne faut pas déconner quand même.

Nos agriculteurs alsaciens ont fait le taff en bloquant Strasbourg, l’A35 et Ottmarsheim. Mais le combat qu’ils mènent n’est-il pas aussi celui des autonomistes ? Une agriculture alsacienne raisonnée et de proximité ? Je rappelle qu’en 2015, les agriculteurs devaient faire la révolution  sur les routes à coups de tracteurs et il n’y en a rien été. Il faut aussi savoir que l’intérêt particulier peut aussi être collectif.

Naturellement la précarité agricole a mis les agriculteurs alsaciens en révolte. Mais peut-être qu’il faudrait aller plus loin sur la question de l’agriculture en Alsace ? Voir s’il n’y a pas de convergences sur l’Alsace ? Regarder si on ne part pas en ordre dispersé qui finit à ne pas être efficace. ?

On parle d’agriculture mais parlons culture quand on voit nos grands ensembles musicaux, Opéra du Rhin, La Filature, etc. saqués financièrement par le gouvernement parisien, ne serait-il pas temps de rassembler nos énergies face à Paris ?

Rassemblons la betterave et le violon, l’école et l’industrie ! Cessons de partir en ordre dispersé ! Revendiquons nos valeurs alsaciennes et sortons du carcan parisien !
 
Régis Baschung
19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

تعليقات


bottom of page