top of page

L’élection de Franck Leroy à la tête de la RGE : un triple échec

Dernière mise à jour : 1 févr. 2023


https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/franck-leroy-elu-president-de-la-region-grand-est-apres-la-demission-de-jean-rottner_212717.html


L’élection de Franck Leroy à la présidence de la soi-disant Région Grand Est est un triple échec :

- les propos du successeur de Jean Rottner concernant la revendication d’une sortie de l’Alsace de la RGE, parlant de régression et de dérive identitaire, montrent que le maire d’Epernay n’a rien compris, mais surtout que les régionalistes n’ont pas su expliquer leur projet.

- l’attitude des conseillers régionaux élus en Alsace (on ne peut pas dire « alsaciens » !) qui ont voté pour lui ou se sont réfugiés dans l’abstention prouve leur couardise et leur goût masochiste pour la soumission. Syndrome de Stockholm?

- à l’évidence, la Collectivité européenne d’Alsace, et son président Frédéric Bierry, n’ont pas réussi à bâtir au cours des deux dernières années un rapport de force qui leur aurait permis d’imposer à la RGE l’agenda et le calendrier de son démantèlement.

Trop d’insinuations, de chantages et de compromissions ont gravement porté atteinte à l’ambition d’une Alsace nouvelle, fière de sa spécificité et ancrée dans l’Europe rhénane. Il faut se libérer des charlatans et des escrocs, pour saisir la chance qui s’offre à nous avec l’annonce d’une loi de décentralisation différenciée en 2024.

Disons simplement à Emmanuel Macron : ici et maintenant !


Jacques Schleef, secrétaire général du Club Perspectives Alsaciennes (CPA)


15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page