top of page

Chemin de Croix et polémiques stériles


Certains se sont émus au nom de la laïcité de la tenue d’un chemin de Croix vivant à Mulhouse, organisé par la Communauté de Paroisses des Portes de Mulhouse et de l’aumônerie des étudiants, sans parler de Loïc Minery, le leader de la NUPES à Mulhouse qui a fait une comparaison pour le moins hâtive entre la suppression, ou du moins la réduction, du festival Scènes de Rues par la municipalité et le Chemin de Croix, « tout un symbole » selon lui.

Or ce chemin de Croix n’a reçu aucune subvention de la Ville de Mulhouse ou de M2A et a été totalement financé par la Communauté de Paroisses, les fidèles et le public.

Concernant une laïcité supposée dans l’espace public, cette procession avec plusieurs stations selon la passion du Christ, est tout à fait légale dès lors qu’elle est en concertation avec les autorités, ce qui a été le cas.

Par ailleurs on rappelle que la Loi de 1905 ne s’applique pas en Alsace-Moselle et que cette manifestation aurait pu bénéficier de subventions.

Finalement, ce beau Chemin de Croix qui était une première a ravi croyants et non croyants. Il a permis à beaucoup, jeunes et moins jeunes, de se rendre compte avec émotion quelle a été la souffrance du Christ.


Nous encourageons naturellement à reproduire ce magnifique chemin de Croix vivant pour le prochain vendredi saint. Bravo encore à la metteuse en scène Helin Kendirlik qui a organisé ce chemin avec brio malgré les incertitudes dues au temps pluvieux, notamment pour les chevaux avec le pavage mouillé. Et bravo encore aux acteurs qui ont assuré leurs rôles malgré le froid !

Régis Baschung


61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page