top of page

A Mulhouse, la culture populaire fout le camp


Après que l’adjoint à la culture Anne-Catherine Goetz ait décidé d’écarter les groupes folkloriques ou locaux du Théâtre de la Sinne, après que la même adjointe ait décidé de réduire à sa portion congrue Scènes de Rues, voilà qu’on apprend que M2A lâche l’association Musées Mulhouse Sud Alsace. Mais pas de la meilleure manière : en refusant d’allouer les subventions pourtant votées et en négligeant de payer les factures du Musée de l’impression sur étoffes à cette association.


Ça laisse penser qu’en ces temps de contraintes budgétaires, la culture passe au second plan, y compris la culture régionale. Or, la culture permet de souder le lien social si nécessaire dans ces temps de crise où nos concitoyens ont des perspectives sombres à l’horizon.


Ce qui reste incompréhensible c’est de laisser des scènes nationales au Théâtre de la Sinne en excluant les scènes locales. On arrive vite à penser que la municipalité a une préférence pour des spectacles élitistes inaccessibles financièrement à nos compatriotes les moins fortunés.


On ne peut se passer d’une structure muséographique à l’instar de MMSA et nous défendons la culture pour tous.

Nous espérons également que la suppression des Jeudis du Parc ne soit qu’une rumeur infondée.

La municipalité doit voir la culture non comme un gouffre financier mais un outil pour le lien social.

Régis Baschung
32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page